Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook

Réemploi, réutilisation, recyclage et valorisation de vos palettes : nos préconisations d’expert

La palette bois est constituée à près de 99% de bois massif (feuillus ou résineux) et en France, la forêt couvre environ un tiers de notre territoire métropolitain. Chaque année, en France, près d’1.5 million de m3 de bois est utilisé pour la fabrication de palettes neuves contre 65 000 m3 pour les palettes reconditionnées (Etude structurelle 2019, menée par le cabinet Gallileo, sur le marché de l'emballage bois).

Quelles options pour vos palettes vides, une fois vos marchandises déchargées ?

Près de 95% des palettes sont réutilisables en tant que support de manutention

 

Les palettes gérées par les acteurs spécialisés en gestion de parc et les palettes “grands standards” (comme la palette Europe) tournent en moyenne 28 fois sur une durée de vie de 8 ans, avec 3,5 rotations par an. Certaines sont abîmées lors de leur manutention, mais même cassées, un très faible pourcentage de ces palettes ne sont pas réparables.

Près de 95% des palettes peuvent être réemployées, c’est-à-dire ré-utilisées conformément à leur utilisation initiale, en tant que support de manutention, pour le transport et stockage de marchandises. Il appartient à chaque acteur de la chaîne logistique de veiller à leur réemploi.

Favoriser le réemploi de vos palettes plutôt que leur recyclage ! Comprenez et adoptez le lexique de l’économie circulaire

 

Le réemploi est une des meilleures options pour prendre soin de notre environnement ; bien avant le recyclage et la valorisation, qui sont des solutions complémentaires vertueuses.

Le réemploi décrit toute opération par laquelle des produits, qui ne sont pas des déchets, sont utilisés de nouveau pour un usage identique à celui pour lequel ils avaient été conçus. Les palettes sont ré-utilisées en tant que palettes, c’est-à-dire en tant que support de manutention. Cette pratique permet non seulement d’éviter la “sur-consommation” de palettes neuves mais évite également des opérations de transformation supplémentaires, souvent génératrices de GES, pour les recycler pour un nouvel usage.

Le recyclage, en effet, décrit toute opération de valorisation par laquelle les déchets sont retraités en substances, matières ou produits aux fins de leur fonction initiale ou à d’autres fins. Le recyclage est donc une opération de valorisation des déchets pour leur redonner une fonction. Il implique des opérations de transformation supplémentaires.

95% des palettes sont réparables ; elles ne sont pas considérées comme des déchets, évitons de les recycler pour être utilisées dans l’ameublement par exemple.

Le recyclage, quand la palette ne peut plus être utilisée en tant que support de manutention ? Parlons démontage puis recyclage et valorisation …

 

Recycler des palettes non réparables pour un autre usage peut effectivement être une option. Toutefois leur démontage afin de réutiliser la majorité du bois est une étape du cycle de vie à privilégier. En effet les reconditionneurs de palettes démontent les palettes non réparables (en fin de vie) afin de réutiliser la majorité du bois pour la réparation ou fabrication d’autres palettes. En effet, les planches en bon état sont réutilisées ainsi que le reste du bois, comme nous vous l’expliquons ci-dessous, au sein d’Epalia, en tant que reconditionneur.

La dernière option : la valorisation, avec 2 voies principales

 

Démonter des palettes non réparables (en fin de vie) afin d’en récupérer le bois est une excellente option; vient ensuite la valorisation.
On distingue 2 voies principales de valorisation :

  • la valorisation matière qui correspond à un recyclage du matériau bois en une matière première
  • la valorisation énergétique qui correspond à une combustion du bois avec récupération d’énergie. La valorisation énergétique n’étant pas considérée comme du recyclage.

Les 4R selon Epalia, une logique qui s’étend des palettes aux planches et plots

Toutes les palettes que nous collectons sont triées selon leur format et leur état.

93% sont réemployées en tant que palette, support de manutention essentiel au transport de marchandises, directement ou après réparation, conformément à leur cahier des charges initial.

7% des palettes sont non réparables : elles sont alors démontées.
Après séparation des éléments indésirables, les planches en bon état sont utilisées pour la réparation d’autres palettes.

C’est ainsi que plus de 60% du bois que nous utilisons pour récupérer les palettes endommagées provient de palettes recyclées.

Le reste du bois est utilisé par différentes filières : plots en aggloméré (recyclage / valorisation matière donc pour de futures palettes), ameublement (recyclage /valorisation matière en panneaux en aggloméré) ou énergie (valorisation énergétique pour des chaudières à bois).

Vous souhaitez en savoir plus sur le réemploi ?

Découvrez le réemploi de palettes et nos engagements RSE